Sur les salutations au soleil. Une pratique millénaire ?



« Trois choses ne peuvent pas être cachées bien longtemps : le soleil, la lune et la vérité. » Bouddha


Quand j’ai commencé à pratiquer le yoga, je n’avais qu’une notion très vague de ce que c’était et de ses origines. Mais j’ai tout de suite compris que ce qui se passait sur le tapis allait bien au-delà d’une simple pratique physique qui était bénéfique pour mon corps. A chaque fois que je faisais une salutation au soleil (Surya Namaskar en sanskrit), j’avais la sensation de vivre quelque chose de sacré, d’intemporel. Je pensais que je faisais les mêmes gestes que des millions des personnes avaient fait avant moi, pendant des siècles. Rien que le nom de la séquence me faisait voyager et je pensais à nos ancêtres qui vénéraient le soleil, partout dans le monde, depuis le début de la civilisation.



Vénérer le soleil, la lumière. Il n’y a rien de plus naturel pour un humain que de se sentir fasciné par cet astre, par cette lumière qui arrive chaque jour et qui nous laisse une empreinte de chaleur sur la peau ; qui dicte notre rythme ; qui amène la vie. Il suffit de voir des tournesols suivre le soleil sur un champ pour se rendre compte que le soleil a quelque chose de magique. Il n’est donc pas étonnant que dans les religions polythéistes le soleil soit parmi les divinités les plus importantes.


« Le monde commence avec la lumière qui arrive »

Erich Neumann (analyste Jungien)


En Inde, Surya est à la fois le mot utilisé pour le soleil et pour la divinité qui lui est associé. Il fait partie des dieux hindous les plus anciens et est catégorisé au même rang que d’autres divinités importantes comme Vishnou, Shiva, Shakti ou Ganesh. Il est représenté dans un chariot à sept chevaux (en fonction des experts, ils symbolisent les couleurs de l’arc -en-ciel ou les sept jours de la semaine) et chaque jour, son chariot doré travers les cieux.


Avec le temps, les temples dédiés à Surya ont été remplacés par ceux de Vihsnou ou de Shiva. Mais Surya reste présent dans les studios de yoga partout dans le monde qui lui dédient chaque jour des millions de salutations. Alors, la question se pose, les séquences que nous connaissons comme Surya Namaskar, sont-elles vraiment anciennes ?


La salutation au soleil A est une série de 12 postures, pratiquée souvent en début de séance, pour échauffer le corps. En fonction des sources, ces douze postures seraient associées avec les douze mois de l’année ou bien, avec le cycle du soleil qui dure douze ans et trois mois. Et même si des rituels pour adorer le soleil étaient sûrement déjà présents depuis la nuit des temps en Inde, cette séquence, telle qu’on la connaît, a été introduite dans le monde du yoga en début des années 1900.



Pour certains cela peut être un choc ! Cette pratique qu’on dit millénaire n’a pas toujours été telle qu’on la connaît. Dans son livre « Yoga, une histoire monde » Marie Kock nous explique les origines des pratiques des postures de yoga d’aujourd’hui et son étonnement quand elle a su qu’elles étaient, pour la plupart, introduites dans le monde du yoga en début du XXème siècle.


Personnellement, je trouve cela fascinant. Même si la plupart des postures de yoga que nous connaissons aujourd’hui ne datent pas d’il y a plus de mille ans, je suis émerveillée par le fait que les enseignements de la philosophie du yoga soient toujours là. Oui, la pratique a évolué, mais c’est justement cette capacité de s’adapter à nos temps modernes ; c’est cette résilience et cette ouverture d’esprit, qui ont fait que quand nous déroulons notre tapis, nous savons que notre pratique va au-delà de l’aspect physique. C’est à travers notre corps que nous explorons des notions vastes, universelles et intemporelles. Et pour moi, cela montre que pour perdurer dans le temps, il est important d’avoir une ouverture d’esprit ; d’être capable de se renouveler et de s’adapter ; de trouver un langage qui parlera au plus grand nombre ; et qui aidera à transmettre des messages d’amour et de vérité.


La prochaine fois que vous serez sur votre tapis, en train de faire une salutation au soleil, pensez à tout ce voyage que les enseignements de la philosophie du yoga ont fait pour arriver jusqu’à vous. Pensez aux paroles, aux mantras, aux textes, aux vidéos, aux séances… à tous ces messagers qui essayaient de transmettre la même chose : qu’il est important de prendre conscience de ces choses qu’on donne pour acquises ; que même si le soleil se lève tous les matins, cela vaut la peine de le saluer.


Où que vous alliez, quel que soit le temps, apportez toujours votre propre soleil.

Anthony J. D’Angelo

+33 (0)6 24 27 12 90

  • Noir Icône YouTube

©2020 par Laura Arley. Créé avec Wix.com